6 octobre : Journée nationale des aidants

Les aidants, victimes collatérales de la pénurie des professionnels du médico-social

En ce début d’octobre, plusieurs associations du secteur médico-social – dont l’Unapei – doivent gérer l’ingérable devant la pénurie de professionnels. Cette situation inédite augmente drastiquement les difficultés d’accompagnement des personnes en situation de handicap intellectuel, d’autisme, de polyhandicap et de handicap psychique. Le manque criant de professionnels du médico-social et de l’aide à domicile  impacte directement le quotidien des aidants familiaux qui doivent combler le manque d’accompagnement.

Parce que les carences d’accompagnement perdurent et s’aggravent dans notre pays, notamment depuis la signature du Ségur de la Santé, l’Unapei profite de cette journée nationale pour rappeler que la qualité de vie des aidants dépend directement d’un accompagnement personnalisé, adapté, coordonné et de qualité pour leur proche en situation de handicap intellectuel et cognitif.

Faute de professionnels, c’est tout l’accompagnement médico-social qui est mis à mal.

#LeDroitdEtreJusteParent

La campagne #LeDroitdEtreJusteParent lancée par l’Unapei en 2020 est donc plus que jamais d’actualité. Elle rappelle que les aidants ne sont pas que des parents. Ils multiplient les taches et responsabilités, et vivent, trop souvent, un véritable parcours du combattant à chaque étape de la vie pour faire valoir leurs droits  : aller à l’école, faire une activité sportive, trouver un emploi, habiter chez soi avec le juste et nécessaire accompagnement.

« Je suis une maman un peu particulière. Parce que je suis aussi chauffeur de taxi, prof de sport, animatrice et enseignante spécialisée, je suis médecin urgentiste, infirmière, kiné, psychologue et pharmacienne, secrétaire administrative, conseillère d’orientation, diététicienne et 24 heures sur 24, aide à domicile. Cette vie là, je ne l’ai pas choisie. » C’est ainsi que débute le film de l’Unapei #LeDroitdEtreJusteParent afin de mettre en lumière le quotidien des aidants familiaux de personnes en situation de handicap intellectuel et cognitif.

 

Aidants et professionnels, deux maillons indispensables et complémentaires pour la prise en charge des personnes en situation de handicap intellectuel et cognitif.

Comment aider les aidants ? Avant tout, en trouvant des solutions d’accompagnement pour les personnes en situation de handicap et en s’asurant qu’il y ait suffisamment de professionnels de l’accompagnement !

La qualité de vie des aidants étant intrinsèquement liée à la situation de handicap de leur proche , l’Unapei demande aux pouvoirs publics de mettre en œuvre un accompagnement global, coordonné, de qualité et adapté aux besoins et aux spécificités de chaque personne en situation de handicap. La mise en œuvre d’un accompagnement réalisé par des professionnels valorisés et formés constitue la seule véritable réponse durable pour permettre aux aidants d’être avant tout des parents. 

Les aidants ne peuvent pas et ne doivent pas pallier les manquements.  Il est urgent de trouver les moyens de permettre à toutes les familles qui en ont besoin, d’avoir accès à un accompagnement digne et adapté.